Contrat de rivière Dyle-Gette

vendredi 21 septembre 2018

Chastre : l’Orne, la Houssière, leurs moulins

Chastre est baigné par l’Orne et son affluent la Houssière. L’Orne et la Houssière prennent leur source sur le territoire de Sombreffe. L’Orne se jette dans la Thyle à Court-Saint-Étienne après avoir traversé les villages de Cortil, Noirmont, Chastre et Blanmont.

moulin  Chastre, Le Moulin

La Houssière se jette dans l’Orne à Mont-Saint-Guibert après avoir traversé Gentinnes, Saint-Géry et Villeroux.
Les deux vallées, sur le territoire de Chastre, sont parallèles et orientées sud/nord. Elles sont séparées par un plateau limoneux aux paysages ouverts.
Les noyaux villageois sont surtout établis le long de ces cours d’eau, évitant le plateau découvert. Ils se trouvent ainsi à proximité de l’eau de la rivière et de la nappe aquifère peu profonde au bas des versants où sont situées fontaines et sources utilisées jadis par la population.
Dès le Moyen Âge, les activités artisanales se sont implantées le long de ces deux rivières et étaient marquées par la construction de moulins à eau. À Chastre, il n’y avait pas moins de huit moulins. De nos jours, il en reste trois et les vestiges d’un quatrième.

 Le Moulin Dussart

Le moulin Dussart, le plus ancien et le plus connu, se situe à Gentinnes sur la Houssière. C’était un moulin banal seigneurial, sans doute l’un des plus anciens de Belgique ; en 1238, un acte le signale déjà. Il est également un des derniers à fonctionner par la seule force de l’eau. Si l’emplacement est ancien, la machine et l’équipement hydraulique actuel datent de 1852. Le moulin de Gentinnes s’est arrêté de fonctionner lors de l’hiver 1995.

 dussart

En 1997, sans aucune aide financière, le propriétaire actuel s’est résolu à entreprendre lui-même les travaux de remise en fonction.
En mars 1998, le moulin a été remis en fonctionnement et peut à nouveau fabriquer de la farine panifiable.
Chaque année, le propriétaire et sa famille se font un plaisir de participer aux “Journées du Patrimoine” et l’on peut juger de l’amélioration continuelle de l’installation.

Le Moulin de Crotil

Le moulin de Cortil est implanté actuellement au confluent de l’Orne et du Ry d’Ernage. Il était déjà signalé au XIVe siècle et était la propriété de l’abbaye de Gembloux. À l’époque, il était situé plus en amont, à proximité de l’église de Cortil. Il a été déplacé à son emplacement actuel après 1760.
Après un grave incendie, en 1865 l’ensemble des bâtiments a été reconstruit en longueur. La machinerie du moulin est en bon état et non exploitée.

Le Moulin du Piroi

À l’endroit où l’Orne recoupe la rue du Piroi à Chastre, se situe un bâtiment bas : c’est l’ancien moulin du Piroi. Il n’y a plus aucun élément qui permette d’en deviner la fonction passée.
En 1857 fut établi un moulin à farine, transformé momentanément en 1858 en moulin à scier le marbre.
À la fin du XIXe ou au début XXe siècle, il servit à nouveau de moulin à grain.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le mécanisme a été démonté.
Dommage !

Le Moulin de Godepont

Plus en aval, sur l’Orne on peut voir le moulin de Godepont.
Tout comme le moulin de Gentinnes, il date du début du XIIe siècle et appartenait à l’abbaye de Gembloux. Il passa par plusieurs propriétaires.
Le moulin de Godepont cessa toute activité en 1960-1961. Il a été transformé en maison particulière et possède toujours sa machinerie.

Conclusion

L’Orne et la Houssière pourraient apparaître comme des ruisseaux sans importance, sans histoire, mais par la présence de leurs moulins, ces ruisseaux, ces rivières sont une source rare et riche pour notre patrimoine.

 

Sources

- Hommes et Paysages, Société Royale Belge de Géographie, Coédition Administration communale de Chastre : Itinéraire d’une rivière Brabançonne- 1993.
- Jean MARTIN, Le moulin de Godepont - Walhain 2002.
- Crédit photographique : Daniel Dussart et Camille Gilles

Extrait de « Histoire(s) en Dyle : des hommes et des rivières en Brabant wallon ». Ouvrage collectif édité à l’initiative du Centre culturel du Brabant wallon et du Contrat de rivière Dyle en 2005.

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be