Contrat de rivière Dyle-Gette

lundi 23 juillet 2018

Retour sur le colloque Be WaPP, stop aux déchets en rivière

Le 17 mai dernier s'est tenu à la ferme de Profondval, le premier forum entièrement consacré à la propreté publique, en présence de 200 professionnels du secteur.

La Grande Gette Jodoigne

Ce forum fut l’occasion de tirer le bilan des actions de la Cellule Be WaPP, pour une Wallonie Plus Propre, à travers le témoignage de nombreux acteurs impliqués. Un débat a réuni les acteurs publics en charge du maintien de la propreté et les représentants d'entreprises influentes (telles que Colruyt, Mac Donald’s et Spadel), elles aussi convaincues de leur rôle à jouer.

A noter que la Société Spadel a participé à un chantier de nettoyage de l’Orne à Mont-Saint-Guibert en décembre dernier et souhaite remettre le couvert dès la rentrée de septembre (voir article : http://www.crdg.eu/actions-2/atteintes-aux-cours-d-eau/dechets-cours-d-eau).

Le CRDG voulait participer à ce colloque afin de tenter d’améliorer sa politique de répression en matière d’infractions environnementales et plus particulièrement en bordure de cours d’eau.

Nombreux sont les agents constatateurs qui s’impliquent dans la résolution des points noirs du Contrat de rivière et nombreuses sont les atteintes aux cours d’eau non résolues et impunies.

  • les rejets d’eaux usées aux cours d’eau : ils correspondent soit à des rejets de particuliers (rejets “individuels"), soit à des arrivées de fossés pollués dans les cours d’eau ou encore à des rejets d’égouts publics ;
  • les dépôts de déchets de nature diverse, dans le lit, sur les berges ou les rives des cours d’eau : soit déchets ménagers, déchets verts, déchets inertes, fumiers de ferme, ou de manège avec écoulement ou risque d’écoulement aux cours d’eau, dépôts mixtes, ... ;
  • les pulvérisations d’herbicides sur les berges ou rives des cours d’eau : d’origine agricole ou de particuliers, voire d’administrations publiques ;
  • les dégradations et affaiblissements de berge, qu’elles soient naturelles ou liées au bétail ;
  • les dégradations des ouvrages d’art ;
  • les plantes exotiques envahissantes ;
  • les entraves à l’écoulement ;
  • les pollutions accidentelles en tout genre (mais principalement par hydrocarbures) ;
  • ..... ;

Le CRDG participe et collabore au Grand Nettoyage de Printemps lors des Journées Wallonnes de l’Eau. Il organise et soutient financièrement des chantiers de nettoyage des déchets diffus dans les cours d'eau tout au long de l’année avec l’asbl Aer Aqua Terra (14 chantiers en 2017 et déjà une dizaine à son actif en 2018). De bonnes raisons pour ne pas rater l’occasion de participer à ce colloque en vue de mener de nouvelles actions de lutte contre le déchet en rivière.

la Dyle a Wavre 20 juin

Les différentes présentations sont disponibles sur : https://www.walloniepluspropre.be/forum-de-proprete-publique/

Outre les diverses présentations de la matinée, on a examiné les principales réalisations de la cellule Be Wapp. La propreté des espaces publics est un enjeu qui ne date pas d’hier comme l'a expliqué une sociologue. La matinée s’est clôturée par une table ronde (questions/réponses disponibles dans les actes du colloque).

L’après-midi fut quant à lui réservé à quatre ateliers thématiques :

  • Atelier 1 : Comment répondre aux besoins des communes en terme de maintien de la propreté publique ?
    -Des appels à projets, sources d'innovation : Josette Fauconnier, commune de La-Roche-en-Ardenne
    -Le plan local propreté, feuille de route pour la commune : Mélanie Coppens, RDC Environnement
  • Atelier 2 : Comment mener une politique de répression plus efficace en matière d’incivilités environnementales ?
    -Une nouvelle plateforme numérique d’échanges pour les acteurs de la répression :
    Arnaud Ransy, UVCW
    -Opération coup de propre, un nouvel élan dans la répression : Sylvie Hilgers, DGO3
  • Atelier 3 : Comment utiliser les nouvelles technologies pour améliorer la propreté publique ?
    -Un outil de gestion en ligne pour aider les communes dans leur travail quotidien de maintien de la propreté publique : Christophe Denève, Commune de Mouscron
    -Des capteurs dans les poubelles, une solution d'avenir ? : Frédéric Jourdain, Thingsplay
  • Atelier 4 : Peut-on se passer de la participation citoyenne dans la lutte contre la malpropreté ?
    - Les Ambassadeurs de la Propreté, un rapprochement entre citoyens et communes au travers de l'implication : Dorothée Hébrant, Commune d'Ottignies-Louvain-la-Neuve
    - Le pouvoir des réseaux sociaux dans l'activation d'initiatives citoyennes : Leo Not Happy (Adel Saebi)

 

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be