Contrat de rivière Dyle-Gette

jeudi 21 juin 2018

11 questions importantes pour la gestion de l’eau

Le CRDG a remis son avis

Pour rappel, une enquête publique a eu lieu du 16 septembre 2013 au 17 mars 2014, pour identifier les principales pistes d’actions à mener dans les futurs plans de gestion de l’eau en Région wallonne.
Comme lors de consultations semblables de la population en 2006 et en 2008, le Contrat de rivière Dyle-Gette a réuni ses partenaires pour remettre un avis commun dans le cadre de cette nouvelle enquête publique. 

Le Conseil d’administration du contrat de rivière avait accueilli favorablement l’idée de réunir les partenaires du CRDG, en vue de partager les différents points de vue et de répondre à cette enquête publique sur les grands axes de la gestion de l’eau, à savoir 11 thématiques importantes proposées en vue de l’élaboration des 2èmes plans de gestion de l’eau en Région wallonne.

L’objectif fut aussi que le CRDG puisse servir de source d'inspiration pour ses partenaires, notamment les communes et les associations, lorsque ceux-ci allaient élaborer leur propre avis sur la question. 

 Contexte : où en est la gestion de l’eau en Région wallonne ?

L’atteinte du bon état de nos masses d’eau (eaux de surface et eaux souterraines) est fixée pour 2015, via la Directive européenne cadre sur l’eau.
Les premiers plans de gestion de l’eau par districts hydrographiques (le PGDH Escaut pour ce qui nous concerne) ont été adoptés par le Gouvernement wallon le 27 juin 2013.Dans notre bassin Dyle-Gette, ce bon état a été reporté à l’horizon 2021 ou 2027 selon les masses d’eau. 

Mais, déjà, les acteurs de l’eau sont rentrés dans un nouveau cycle de réflexions et propositions, pour élaborer les 2 èmes plans, lesquels couvriront la période 2016-2021 ! Ces nouveaux plans seront adoptés à l’automne 2015.
C’est ainsi que 11 « Questions importantes » (= 11 thématiques importantes) ont été soumises à l’appréciation du public et des acteurs de l’eau. On y trouvait des thèmes aussi variés que les pollutions diffuses, la restauration des milieux aquatiques, la gestion des inondations ou la maîtrise du prix de l’eau.

Une fois le texte final adopté, les acteurs de l’eau en Région wallonne se mobiliseront autour de l’élaboration d’un programme de mesures concrètes pour 2016-2021.
L’administration régionale proposera ce programme au gouvernement en 2015 et une nouvelle enquête publique sera effectuée.

scan

Procédure de concertation appliquée

Pour pouvoir être prises en considération par le CRDG, les remarques formulées par les partenaires à propos de document soumis à enquête publique devaient être reliées au contenu des différentes chapitres (= thèmes ou enjeux) de ce document de 19 pages. Autre possibilité : pour chacune des 11 thématiques retenues, les partenaires pouvaient déjà proposer quelques mesures utiles, dans la perspective de la rédaction prochaine du programmes de mesures 2016-2021 par la Région wallonne.

Le 18 décembre 2013, le contrat de rivière a réuni, à l’Hôtel du gouverneur de province du Brabant wallon, une dizaine de partenaires intéressés à échanger leurs points de vue et à s’impliquer dans la rédaction d’un avis représentatif du partenariat du CRDG.
Fin janvier, la Cellule de coordination envoyait, pour remarques éventuelles et approbation, un projet d’avis aux 60 membres de l’assemblée générale du CRDG. Enfin, le 15 mars, l’avis final fut envoyé à l’administration de la Région wallonne.

A noter que, le 25 février, le CRDG a envoyé un communiqué de presse pour relayer l’avis émis par le CRDG et aussi pour inviter nos concitoyens à participer à cette enquête publique.

verre

Bref survol de l’avis remis par le CRDG

Tout d’abord, et de manière générale, il s’est avéré que le document gagnait à être plus explicite sur le plan des interactions entre les différents enjeux présentés. De même, on ignore si certaines mesures récemment rentrées en application (ou sur le point de l’être) seront encore renforcées dans un avenir proche : gestion de l’azote agricole (PGDA), accès du bétail au cours d’eau, taxe sur les eaux usées agricoles et industrielles, commercialisation et utilisation des produits phytos (Plan wallon de réduction des pesticides)...

Le CRDG a émis 72 remarques spécifiques, dont un certain nombre en rapport avec les particularités de son bassin versant Dyle-Gette (croissance de la population, pollutions d’origine domestique, agriculture intensive).

Voici une sélection de quelques remarques significatives que nous avons exprimées à l’attention du gouvernement wallon :
- Malgré que les programmes soient bien avancés en Dyle-Gette, continuer à accorder une priorité à l’assainissement des eaux usées : focaliser les efforts sur l’assainissement des plus petites agglomérations (en particulier dans le bassin de la Gette). Edicter des règlements communaux en matière de raccordement à l’égout (+ organiser des contrôles en conséquence).

STEP-Orp 0004 chaus-Wavre-Archenne-11
Il est indispensable de finaliser les programmes d'assainissement public, en particulier dans le bassin de la Gette


- Développer la recherche pour neutraliser les résidus de produits toxiques très impactants pour les écosystèmes aquatiques mais qui ne sont pas éliminés lors de leur transit dans les stations d‘épuration (pesticides, solvants, métaux lourds, médicaments, hydrocarbures....).  Favoriser aussi les mesures préventives dans ce domaine.

- Aider les communes à assimiler les nouvelles règles en matière d’utilisation de produits phytos et légiférer pour diminuer l’impact des pulvérisations d’herbicides le long des voies ferrées. Sanctionner plus sévèrement les infractions relatives à l’usage privé des pesticides, en particulier le long des cours d’eau et plans d’eau.

- Favoriser le développement d’interventions techniques aux cours d’eau favorables à l’amélioration de leur qualité physique (hydromorphologique) et au développement de leur biodiversité (photo 1). Sensibiliser les riverains au concept d’espace de liberté pour le cours d’eau.

- Encourager les mesures visant à réduire l’érosion des sols agricoles et contrôler les flux de ruissellement, en vue notamment de réduire le phénomène d’envasement et de colmatage de nos étangs et nos cours d’eau au détriment des milieux naturels aquatiques (photo 2).

- Dynamiser, voire stimuler, les mesures de protection et de gestion des zones humides (y compris les zones de sources), très fragilisées en Dyle-Gette (photo 3).

P4170133 2014 0119 P4290144

Photo 1

Photo 2 (J. Taymans)

Photo 3


- Mettre en place des plans de gestion piscicole, comme cela est prévu de longue date en Région wallonne. Stimuler les réalisations concrètes (et les co-financements) en matière de levée des obstacles à la libre circulation des poissons.

- Ajouter la problématique de la prolifération des plantes invasives le long des cours d’eau, ainsi qu’une analyse des solutions disponibles.

PI-Grande-Gette


- Pour l’élaboration des plans de gestion contre les inondations, hiérarchiser les priorités d’intervention et s’occuper d’abord des zones critiques. Par ailleurs, il est impératif qu’un AGW sur les règles d’urbanisme accompagne (enfin !) les nouvelles cartes d’aléas inondation.

- Le problème de la gestion des eaux pluviales s’étant fortement amplifié dans notre région ces dernières années, avec l’urbanisation qui continue de progresser, imposer des systèmes d’infiltration et de stockage des eaux de pluie en agglomérations, lors de la délivrance de permis d’urbanisme.

- Ajouter une mention sur la nécessaire sensibilisation du public aux circuits et cycles naturels et anthropiques de l’eau, afin de mieux lui faire comprendre les interactions entre les pratiques et activités humaines et leur impact sur les écosystèmes aquartiques et les ressources en eau.

Pour en savoir plus :

- le document soumis à enquête publique

le 1er plan de gestion de l’eau en Région wallonne (2010-2015)

Fichiers:

Avis CRDG enquête publique POPULAIRE
(0 évaluations)
 
Date mardi 7 juillet 2015 15:56 Taille du fichier 243.8 KB Téléchargement 280.00 Télécharger

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be