Contrat de rivière Dyle-Gette

vendredi 14 décembre 2018

Circulaire relative aux plantes exotiques envahissantes

Une Circulaire du Gouvernement wallon proposant un cadre global destiné à limiter l’usage et à promouvoir les bonnes pratiques de gestion des plantes exotiques envahissantes a pris effet le 1er janvier 2013. Petit retour sur son contenu :

Cette circulaire concerne uniquement les marchés publics de travaux, de fourniture et de services que la Région wallonne finance tout ou partie. Toutefois, dans un souci de cohérence, les autres pouvoirs adjudicataires (Provinces, Communes, Intercommunales, associations ou autres) sont néanmoins invités à appliquer les mêmes consignes. Quatre grands points sont abordés.


1/ Plantation des espèces exotiques envahissantes :

  • 28 espèces, et cultivars associés, sont strictement interdites à la plantation dans le cadre de ces marchés publics. La liste des plantes concernées est reprise à l’annexe 1 de la présente circulaire. Sont notamment concernés la berce du Caucase (faire un lien vers la page photo + vidéo), la balsamine de l’Himalaya (idem), les renouées asiatiques (lien photo), le cerisier tardif, les solidages américains (lien photo) mais aussi plusieurs espèces aquatiques comme l’hydrocotyle fausse renoncule (lien photo), les jussies, les myriophylles (lien photo), … etc

 

  • 27 autres espèces, et cultivars associés, sont quant à elles interdites de plantation au sein ou à proximité (50m) des sites protégés, des sites de grand intérêt biologique et des cours d’eau. La liste des plantes concernées est reprise à l’annexe 2 de la présente circulaire. Parmi ces espèces on retrouve notamment l’arbre aux papillons, les diverses spirées, le sumac de Virginie, le rosier rugueux, le Mahonia, la vigne vierge, le rhododendron pontique, le laurier cerise, l’amélanchier de Lamarck, le cotonéaster horizontal, le lupin vivace, … etc


2/ Transport des terres contaminées :

                  Le GW recommande d’éviter, dans le cadre des travaux, d’utiliser ou de transporter des  terres sur lesquelles se développent les plantes exotiques envahissantes. Des mesures adéquates devront être prises pour éviter tout risque de dissémination en présence de berces du Caucase et/ou de renouées asiatiques.

 
3/ Bonnes pratiques de gestion :

                  Le GW insiste sur le fait que tous travaux de destruction des plantes exotiques envahissantes doit se faire en respect des bonnes pratiques validées par la Cellule invasives de la Région wallonne. Une bonne gestion des résidus est bien sûr incluse. Dans ce cadre, le compostage industriel n’est pas recommandé (a fortiori encore moins le compostage individuel !).

 
4/ Cas particulier des renouées asiatiques :

                  La fauche des renouées asiatiques et l’arrachage de leurs rhizomes sont proscrits, sauf dans le cas particulier des très petites surfaces et dans le cas où une fauche permet d’assurer une meilleure visibilité en bordure de voirie (max. 2,5m de largeur).


30 mai 2013 Circulaire relative aux plantes exotiques envahissantes

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be