Contrat de rivière Dyle-Gette

dimanche 22 avril 2018

La restauration des ouvrages d’art dégradés

dernier bilan et reportage en images

En mai 2012, le Contrat de rivière avait souligné l’importance de l’entretien des ouvrages d’art dans le bassin Dyle-Gette. Après avoir identifié les propriétaires présumés de ceux-ci, il s’agissait de passer à l’action.

Aujourd’hui, le CRDG dresse le bilan de cette action, des conclusions positives et prometteuses !

Des passerelles réparées, des ponts budgétés, ….

Emboîtez le pas de Patrick François, riverain de Ramillies sur le Fagneton … Reportage en photos de l’action sur le terrain.

Depuis mai 2012, plusieurs communes du Brabant wallon se sont montrées réceptives à l’initiative de démarches pour l’entretien des ouvrages d’art, que ce soit au niveau de l’envoi du courrier aux propriétaires riverains, de la programmation et la budgétisation des travaux, voire de la réalisation des travaux.

Aujourd’hui, en juin 2013, le CRDG dresse le bilan de l’année écoulée, notamment pour ce qui concerne le suivi demandé aux communes du Brabant wallon ainsi qu’aux Provinces de Liège, du Brabant wallon et au SPW (DCENN). Quatre communes brabançonnes, 3 sur le bassin de la Dyle et 1 sur le bassin de la Gette, ont été choisies pour illustrer le bon suivi opéré.

Quel a été le rôle du Contrat de rivière Dyle-Gette ?

La réparation des ouvrages d'art dégradés figure dans le programme d'actions du CRDG. Après avoir effectué l’inventaire des ouvrages dégradés grâce à la collaboration des bénévoles, les gestionnaires des cours d’eau ont reçu du Contrat de rivière un listing des propriétaires, des consignes et un feuillet de sensibilisation pour l'envoi de courriers auxdits propriétaires présumés.

Qu’entend-on par « suivi » ?

Ils sont de types divers : un ouvrage réparé, en cours de réparation, budgété, démonté, un ouvrage en cours de négociation budgétaire, stabilisé momentanément ou encore un courrier envoyé au propriétaire riverain… Sur 178 ouvrages d’art dégradés, une moitié a fait l’objet d’un suivi, tel que mentionné ci-dessus. Les autres 50%  n’ont pas été délaissés pour autant, ils seront « pris en mains » ultérieurement, pour certains, déjà dès septembre 2013. 

Faisons parler les chiffres : des conclusions positives !

178 OAD étaient concernés par cette action :

  • 101 OAD sont du ressort de la Province du Brabant wallon
  • 8 OAD sont du ressort de la Province de Liège
  • 24 OAD sont du ressort du SPW
  • 45 OAD sont du ressort des Communes

Pour rappel, les différents gestionnaires des cours d'eau sont la Région wallonne (SPW-DCENN) pour les 1ères catégories, la Province du Brabant wallon et de Liège pour les 2èmes catégories ainsi que les Communes pour les 3èmes catégories et les propriétaires riverains pour les non classés.

Pour connaître les catégories de cours d’eau en Dyle et en Gette 1

Malgré les difficultés liées au suivi des dossiers, nous pouvons conclure que l’action est porteuse dans l’ensemble. En effet, sur les 178 ouvrages inventoriés, la moitié sont aujourd’hui traités ou en cours de traitement.

En tenant compte du report des dossiers du SPW et de la PBW à la rentrée de septembre, l’action du CRDG est plus que concluante: 80 % seront traités ou en cours de traitement.

Nous espérons qu’à la rentrée de septembre et avec un coup de pouce des gestionnaires, notre taux de réussite pourra se porter à 93 %.

Une restauration parfois compliquée : explications !

On ne peut toutefois ignorer les difficultés spécifiques à ce travail de suivi, de longue haleine et de précision, et ce, à tous les niveaux de compétences. Par exemple, la Province du Brabant wallon, très présente sur le terrain, ne dispose pas, contrairement aux communes, d’un service de proximité lui permettant d’avoir rapidement tous les éléments du dossier.

D’autres types d’obstacles peuvent freiner l’application d’un suivi : l’incertitude quant à l’identité du propriétaire (qui n’est pas obligatoirement à l’origine de la construction de l’OA), l’appréciation difficile du niveau de dégradation de l’ouvrage, les difficultés de repérage sur le terrain, l’implication de plusieurs impétrants (riverains, communes, Province…).

Toutes ces informations sont impérativement nécessaires pour mener à bien les résultats del’investigation.La copropriété, la mise à jour du cadastre ou encore un ouvrage établi sur deux parcelles distinctes constituent quelques exemples de freins à une identification précise de la propriété.

Pourquoi cette action est-elle si importante ?

Des ponts en mauvais état, des murets ou maçonneries qui s’effondrent dans le lit de la rivière, des passerelles rouillées… Nombreux sont les exemples de petits et grands ouvrages d’art détériorés qui longent les rivières en Dyle-Gette.

Mal entretenues ou en mauvais état, ces constructions ne remplissent plus leur rôle (de franchissement, de maintien, de sécurité…).  En outre, elles provoquent une insécurité pour les usagers. Par ailleurs, elles dénaturent le cours d’eau sur le plan esthétique. Et surtout, elles constituent un obstacle à l'écoulement de l’eau, à la stabilisation des berges du cours d’eau et risquent de favoriser des débordements des eaux voire des inondations. 

Reportage en image :

En Dyle et en Gette : quatre communes, quatre cas de figure de suivi « réussi »

Bassin de la Gette : 

Ramillies : Patrick François, propriétaire riverain, a réparé sa passerelle (sur le Fagneton à Autre-Eglise).
Fagneton-avant-travaux Fagneton-durant-travaux  P6240007

La commune a budgété la restauration des ponts communaux, et envoyé des rappels de courriers aux propriétaires concernés. Elle a aussi procédé à la réfection d’un pont communal sur le Frambais à Autre-Eglise.

Pour la petite histoire : Monsieur François habitant de Jodoigne a fait l’acquisition d’un terrain à Autre-Eglise pour la production de bois et  l’entretien est assuré par des moutons de Soay. Suite au passage d’un engin trop lourd pour la passerelle en place, celle-ci s’est affaissée ainsi que le tuyau qui passait dessous. Lors de l’inventaire réalisé par le Contrat de rivière, un bénévole a repéré la situation délicate, il l’a recensée comme point noir. Le Contrat de rivière a demandé à la Commune de Ramillies (gestionnaire du cours d’eau) d’envoyer un courrier afin que Monsieur François régularise cette situation.

Monsieur François a fait les démarches nécessaires et a budgété 1500 euros afin de procéder aux travaux. Il est à remarquer qu’au vu de son exploitation forestière, la passerelle devait être assez robuste. Elle sera à l’avenir recouverte d’un tapis végétal.

Merci à Monsieur François pour cette démarche citoyenne et le respect de nos rivières.

A quelques centaines de mètres, sur le Frambais, la Commune de Ramillies a procédé à la réfection d’un ouvrage communal et a intégré une dimension paysagère en invitant les riverains à flâner au bord du cours d’eau par l’installation d’un banc.

Frambais-avant-travaux   Frambais-apres-travaux


Bassin de la Dyle :

Court-Saint-Etienne : Vincent Dusseigne, l’agent constatateur de la commune, assure un très bon suivi des dossiers : des réparations ont été effectuées et sont en cours avec, la collaboration de la Province et la Région wallonne.

Citons entre autres :

·      le démontage d’un pont qui sera à l’avenir remplacé par une passerelle piétonne et cycliste ainsi que la réparation des murs à proximité du Moulin de Beaurieux (sur l’Orne)

·      la rénovation de la passerelle sur le chemin communal à Tangissart (sur le Ry d’Hez).

passerelle-communal-avant  passerelle-communa-apres

Lasne : Patrick Devleeschouwer (agent constatateur) et Marie Sengier (éco-conseillère) collaborent étroitement avec le commissaire voyer (Province), principalement au niveau de l’entretien, du suivi des dossiers, demande de régularisation…

Walhain : Anne Theys (Service Environnement-Mobilité) et Brigitte Maroy (éco-conseillère), avec la collaboration de la Province du Brabant Wallon et du SPW,ont budgetés des travaux de réparation. Deux ouvrages ont pu être réparés lors de la pause du collecteur sur le Nil; deux ponts dégradés sur l’Orne et la Fausse Orne font l’objet de négociations.

Impossible de trouver le téléchargement. ID=216

Fichiers:

Gestionnaires Gette POPULAIRE
(0 évaluations)
 
Licence CC BY NC NDTooltip Date vendredi 26 juin 2015 16:05 Taille du fichier 198.63 KB Téléchargement 187.00 Télécharger

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be