Contrat de rivière Dyle-Gette

dimanche 18 février 2018

Bilan des opérations de nettoyage des dépôts de déchets le long des cours d'eau

Dans le 1er numéro de notre « Lettre d’information », nous vous relations l'opération de nettoyage organisée en décembre 2009 par la Ville de Jodoigne.
Durant cette année 2010, deux autres opérations ont été mises en œuvre dans les communes des zones de police de Jodoigne (Hélécine, Jodoigne, Orp-Jauche, Perwez, Ramillies) et de l'Orne-Thyle (Chastre, Court-Saint Etienne, Mont-Saint-Guibert, Villers-la-Ville etWalhain), et plus ponctuellement à Incourt et Lincent. Le Contrat de rivière continuera ses efforts de résolution des atteintes aux cours d’eau à travers son programme d’actions 2011-2013. Découvrez le bilan de la coordination de cette campagne, avec ses points forts mais aussi ses difficultés.


  IMG_3039
Orp-Jauche, le 16 novembre 2010

Les « maîtres-mots » de cette campagne : coordination, communication, action et sanction !
Elle a visé essentiellement la sensibilisation des riverains à la problématique des dépôts de déchets de toute nature le long des cours d'eau.

Voici comment elle s'est articulée :

  • - La coordination entre les services communaux des travaux et de l'environnement, l’agent constatateur et la Cellule de coordination du Contrat rivière a pour objectif de déterminer les lieux de dépôts ciblés pour l’opération de nettoyage.
    Ces lieux de dépôts de déchets ont été identifiés soit lors l’inventaire du Contrat de rivière soit par un agent communal en mission.

  • - La communication : chaque partenaire communal a eu le choix de s’organiser comme il l’entendait, mais en l’accompagnant toujours par un message de sensibilisation destiné aux riverains des cours d'eau concernés, soit via un courrier personnalisé, soit via des toutes-boîtes déposés dans des secteurs sélectionnés, soit via le bulletin communal ou encore via le site Internet de la commune.  Certaines communes ont fait le choix de verbaliser directement.

  • - L’action : les riverains de cours d'eau visés ont été invités à rassembler leurs déchets à un endroit précis en bordure de voirie, accessible aux engins du service travaux. Les déchets ont ensuite été enlevés et acheminés le plus souvent vers un centre de compostage ou de tri suivant la nature des déchets. Le transport et la collecte des déchets étaient à charge des communes, le Contrat de rivière supportant le coût de la mis en décharge. A noter que les petits volumes de déchets récoltés ont pu être acheminés au parc à conteneurs le plus proche, avec l'accord de l'Intercommunale du Brabant wallon.
    Les déchets ont dû préalablement être triés afin d’éviter un surcoût de mise en décharge et aussi pour faciliter le travail des ouvriers communaux.

  • - La sanction : suite à ce geste clément, les citoyens qui n’ont pas réagi se verront verbaliser par l’agent constatateur. Il leur sera rappelé que le cadre législatif sur lequel s’appuie ces requêtes est « le décret du 5 juin 2008 sur la délinquance environnementale » qui permet aux communes de dresser des amendes administratives relevant d’infractions environnementales. Ces comportements inciviques  peuvent coûter de 50€ à 100.000€ suivant le type d’infractions : le dépôt de déchets (organiques ou verts, inertes, ménagers) dans le lit ou sur les berges d’un cours, la dégradation des berges, la pulvérisation d'herbicides le long des cours d'eau, et même le non-raccordement à l’égout… Désormais, les contrevenants n’ont qu’à bien se tenir !

Bilan chiffré des trois opérations menées en 2009-2010

* Première opération menée en décembre 2009

  • 7,6 tonnes de déchets verts emportés sur Jodoigne
    grâce à l’aide des riverains, de l'agent constatateur communal et des services travaux et environnement.
  • 1,2 tonned de déchets verts à Incourt : un dépôt clandestin nettoyé (depuis, ce lieu est en ligne de mire de l’agent constatateur).
  • La Commune de Lincent a édité un n° spécial de son bulletin communal "Pelincour info" consacré à ce sujet.

* Deuxième opération sur la Zone de Police Orne-Thyle (Chastre, Court-Saint Etienne, Mont-Saint-Guibert, Villers-la-Ville et Walhain), en juin et septembre 2010 :

  • Quelques bricaillons et déchets verts ont été emportés par les services communaux de Villers-la-Ville et de Walhain (les riverains récalcitrants devraient avoir reçu un rappel).
  • A Court-saint-Etienne, un vieux dépôt de déchets volumineux a pu être résolu grâce à la collaboration d’un riverain efficace.

* Troisième opération sur la Zone de Police de Jodoigne (Hélécine, Jodoigne, Orp-Jauche, Perwez, Ramillies), en octobre et novembre 2010. Pour info la zone de Police de Jodoigne est amenée à changer de nom  (Zone de police Brabant wallon Est) :

  • 7 à 8 m³ de déchets de toute nature ont fait l’objet d’une évacuation à Orp-Jauche. L'agent constatateur repassera sur place en mars prochain et dressera procès verbal si besoin est.
  • Quelques m³ ont été enlevés à Jodoigne et Ramillies, où des riverains ont aussi répondu à l’appel.
  • Moins de réponses des riverains à Hélécine.

J-SJE-4-avant-2
Avant

J-SJE-4-apres-1
Pendant

J-SJE-4-apres-3
Après

avant
Photo : Commune de Villers-la-Ville
apres
Avant Après

Malgré la mise en place de collaborations efficaces avec les différents protagonistes (services communaux concernés, agents constatateurs et sanctionnateurs, administrations gestionnaires des cours d’eau), les résultats auraient pu être meilleurs !

 

Il faut épingler les raisons suivantes pour expliquer ces chiffres mitigés :

  • la difficulté d’identifier précisément le responsable d’un dépôt ;
  • le volume de certains dépôts qui nécessitent de gros moyens techniques pour être évacués ;
  • certains dépôts sont anciens et difficiles à repérer sur le terrain ;
  • certains riverains font la sourde oreille et manquent de considération pour l’amélioration de nos cours d’eau ;
  • le manque de disponibilités et de moyens techniques de certaines communes au moment de l'organisation de l'opération ;

Mais terminons sur une note positive. Grâce à ces opérations, près de 25 dépôts de déchets ont pu être nettoyés. D'autres le seront sans doute après les procédures de rappels promises par les communes.

Cette campagne aura aussi bénéficié d’une couverture de la presse audiovisuelle, écrite ou radiophonique assez impressionnante.

Et mettons à l’honneur le fait que plusieurs riverains, non conscients des dommages à l'écosystème rivière causés par leurs pratiques habituelles, ont fait preuve d’une réelle volonté de se conformer aux requêtes.

depot-jodoigne-009
Nettoyage de la berge par un riverain

Nul besoin de rappeler que chaque geste citoyen en faveur de nos rivières est un pas de plus vers une prise de conscience collective indispensable pour aboutir à des résultats durables et significatifs.
Le Contrat de rivière poursuivra ses efforts en ce sens !

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be